Eléonore Saintagnan
Projects
"Les orteils ont en allemand un nom similaire avec les dents: Die Zehen, die Zaehne, qui se prononce à peu près dizaine. Chez nous, par conséquent, on peut en inférer que les orteils eurent aussi le nom de dents, car les ancêtres avaient l'habitude d'offrir avec les orteils et aussi de se les placer dans la bouche; c'était un passe-temps que les enfants n'ont pas oublié"

Jean-Pierre Brisset, La Grande Nouvelle.
Projet de film biopic
Brisset, vie lacunaire
Vie illustrée de Jean-Pierre Brisset, encre sur papier, 54cm x 54cm, 2012
Sans titre, grenouille en céramique, plante en pot, enregistrement d'extraits des écrits de Brisset lus par Jacques Bonnaffé, lecteur mp3, casques, chaises, 2013 (Vue de l'exposition au Treize, Paris)
Synopsis

FRLe 13 avril 1913. Jean-Pierre Brisset voyage en train entre Angers et Paris avec son neveu. Pendant ces quelques heures, il entreprend de lui raconter sa vie. Commence alors le récit de son parcours, entrecoupé de flash-backs. Il raconte comment, en étudiant la natation, les langues vivantes, en observant les batraciens et en analysant le langage,il a découvert que l'homme descend de la grenouille; comment, malgré sa rigueur et son acharnement, toutes ses tentatives de publications furent des échecs. Mais voilà, ce soir, il va enfin recevoir la reconnaissance de ses pairs avec l'attribution du titre de Prince des penseurs. A la gare Montparnasse, il est accueilli en grandes pompes par un groupe de jeune écrivains et de personnes célèbres: Jules Romains, René Arcos, Vildrac, Duhamel, Picart-le-Doux, Stefan Zweig, Max Jacob... Pourtant, la cérémonie organisée s’avérera être une mascarade. Tandis que le neveu passera la soirée à errer dans le Paris du XIXe siècle à la recherche d’une fausse adresse de restaurant, son oncle à l’honneur se fera en réalité ridiculiser heure après heure.